Ecrivain public

Ecrivain public
Véronique Siby, profession écrivain public

Devenir écrivain public : une évidence pour moi !

Une longue expérience dans la communication, la passion des mots et leur pouvoir ont tout naturellement fait naître
Le Juste Mot, Conseil en Communication écrite.

Une certaine maîtrise de la langue française et une aisance à l’écriture sont le fruit d’une longue expérience dans le marketing et la communication où la qualité rédactionnelle est cruciale.

Une formation d’écrivain public spécifique a renforcé mes connaissances.
Cette compétence supplémentaire me permet de répondre aux exigences des communications écrites les plus diverses et de proposer une aide à la rédaction adaptée aux besoins d'un large public.

Le Juste Mot, auteur conseil en écriture, a donc vu le jour pour partager son savoir-faire et offrir à tout un chacun un moyen d’action voire un moyen d’accès par le biais de l’écriture.


  • Le métier d’écrivain public

    Définition

    Selon Wikipedia, "[...] c'est une personne qui rédige des lettres, des actes, pour ceux qui ne savent pas écrire ou qui maîtrisent mal l'écrit".

    Écrivain public est un métier qui étonne souvent.
    On a même plutôt tendance à s'imaginer un vieillard à barbe blanche avec une grande plume, un encrier, comme les scribes ou les copistes d'antan.

    Évidemment c'est un vieux cliché, les choses ont quelque peu changé et aujourd'hui comme hier d'ailleurs, la profession d'écrivain public (écrivaine publique au féminin) c'est d'écrire pour les autres, c'est un homme ou une femme de lettres.

    A ce titre, plusieurs catégories de personnes peuvent faire appel à ses services dans le cadre d'une aide à la redaction, une correction ou une reformulation de leurs écrits.

  • Qui peut faire appel à ce professionnel de l'écrit ?

    Il y a tout d'abord ceux qui ne sont pas très à l'aise avec les mots.
    Puis, il y a aussi les gens qui ne peuvent plus écrire, les personnes âgées par exemple, qui ont encore tant de choses à dire mais qui n'ont plus la faculté ou la force de le faire.

    Il y a également les gens pressés, qui n'ont jamais le temps.
    C'est le cas dans les entreprises dans lesquelles il faut rédiger des supports de communication, des lettres d'information, des discours : une activité chronophage !

    Et puis enfin, il y a aussi tout simplement ceux qui n'aiment pas ça, mais qui sont dans l'obligation d'y faire face.
    Par exemple, dans le cadre de la rédaction d'une lettre de motivation, l'écriture d'un courrier de réclamation.
    Ou tout aussi délicat, écrire une lettre d'amour à quelqu'un, rédiger ses vœux de mariage ou écrire un discours de témoin.

    En résumé tout cela entre dans les compétences de l'écrivain public, et au final, le point commun entre toutes ces personnes, c'est le besoin d'être écouté et d'être accompagné dans l’aboutissement de leur projet.