Stage en entreprise

Premiers pas en entreprise

Le rapport de stage est le fruit d'une expérience très enrichissante pour compléter ses études ou découvrir le monde de l'entreprise. A condition qu'il soit effectué en relation avec votre formation et dans le respect de vos droits.

Recherche de stage : à qui s'adresser ?

Au BAIP : le Bureau d'Aide à l'Insertion Professionnelle de votre université ou au bureau des stages qui peut vous renseigner et vous guider dans votre démarche de recherche de stage en entreprise et vous proposer des offres. Vous pouvez aussi aller directement auprès de l'entreprise que vous visez, sans oublier de faire marcher votre réseau de contacts proches : votre famille et vos amis, ils ont peut-être des relations dans l'entreprise que vous ciblez.

La prise de contact

Pour formuler votre demande de stage, privilégiez d'abord la prise de contact par mail mais aussi, trop souvent oubliée, la prise de contact par téléphone. N'oubliez pas que vous n'êtes pas seul à chercher un stage en entreprise, mieux vaut donc s'y prendre bien l'avance pour être certain de trouver le stage dans l'entreprise de vos rêves.

Avant de prendre contact, commencez par chercher précisément à qui adresser votre demande : DRH (Direction des Ressources Humaines), responsable de service ou encore chef de projet. Il suffit souvent de téléphoner au standard de l'entreprise pour obtenir cette précieuse information.

Ensuite, envoyez votre cv accompagné d'une lettre de motivation, puis relancez la personne par téléphone quelques jours plus tard.

La convention de stage : obligatoire ?

Oui elle est obligatoire, seule l'université ou le bureau des stages est habilité à vous délivrer la convention de stage.
Vérifiez qu'elle comporte bien les 11 clauses obligatoires suivantes :

  1. La définition des missions confiées au stagiaire et objectifs du stage, accueil et encadrement du stagiaire ;
  2. Les dates de début et de fin du stage (durée en nombre de jours) ;
  3. La durée hebdomadaire maximale de présence du stagiaire dans l'entreprise. La présence, le cas échéant, du stagiaire dans l’entreprise la nuit, le dimanche ou un jour férié doit être indiquée ;
  4. Le montant de la rémunération (aussi appelée gratification) versée, les modalités de son versement (RIB, chèque...) ;
  5. La liste des avantages offerts par l’entreprise au stagiaire (restauration, remboursement des frais, hébergement, etc) ;
  6. Le régime de protection sociale dont bénéficie le stagiaire, y compris la protection en cas d’accident du travail dans le respect de l’article L. 412-8 du code de la sécurité sociale ainsi que, le cas échéant, l’obligation faite au stagiaire de justifier d’une assurance couvrant sa responsabilité civile ;
  7. Les conditions d'encadrement du stagiaire assuré par les responsables du stage (représentant l’établissement et représentant de l’entreprise) ;
  8. Les conditions de délivrance d’une "attestation de stage" et les modalités de validation du stage pour l’obtention du diplôme préparé le cas échéant ;
  9. Les modalités de suspension et de résiliation (fin) du stage ;
  10. Les conditions dans lesquelles le stagiaire est autorisé à s’absenter, notamment dans le cadre d’obligations attestées par l’établissement d’enseignement ;
  11. Les clauses du règlement intérieur de l’entreprise applicables au stagiaire, lorsqu’il existe.

Enfin la convention de stage doit être faite en 3 exemplaires :

  1. une pour l'université
  2. une pour l'entreprise
  3. et un exemplaire que vous conservez.

Stage en entreprise : rester vigilant

Certaines entreprises peu scrupuleuses profitent parfois du stage pour proposer un contrat de travail "déguisé". C'est pour éviter ce type de dérives, que les stages en entreprise hors cursus sont interdits depuis 2010.

Y-a-t-il une durée de stage minimum ?

Depuis 2010 également, il est impossible d'effectuer un stage de plus de six mois : la durée est fixée entre l'université, l'entreprise qui vous accueille et vous-même.

L'indemnisation est-elle un dû ?

Oui, dès lors que la durée du stage est supérieure à deux mois consécutifs, l'indemnisation financière est fixée entre l'entreprise et le stagiaire. Le gratification minimum est de 30% du smic pour une durée de travail de 35 heures hebdomadaire : environ 420 euros par mois.

Attention : si vous êtes stagiaire dans la fonction publique la durée de stage minimum pour bénéficier d'une indemnisation est de 2 mois.

Rapport de stage : obligatoire ou non ?

Oui, le rapport de stage est un exercice obligatoire si c'est un stage en entreprise conventionné.
Cette étape est essentielle parce qu'elle permet de valider auprès d'un jury, l'expérience que vous avez acquise au sein de l'entreprise qui vous a accueilli, que vous en avez bien compris les enjeux et les objectifs.